Catégorie : Sandouville

PRV : arnaques et première victoire

Le 31 juillet dernier, 91 ex-salariés de Renault Sandouville partis dans le cadre du Plan Renault Volontariat en 2008 et 2009 et qui se sont retrouvés en fin de droit avant leur retraite, ont gagné aux Prud’hommes contre Renault : 20 000 € chacun de préjudices. Renault a également été condamné à indemniser leurs périodes de carence durant lesquelles ils sont sans ressources. A l’époque, le PRV avait concerné 1 350 salariés de Sandouville, dont 650 séniors. Un vrai plan…

PRV : Privés de Ressources en Vitesse

107 anciens salariés de Flins et de Sandouville ont déposé aux prud’hommes une demande d’annulation de leur contrat conclu en 2009 dans le cadre du Plan Renault Volontariat. A l’époque, Renault leur promettait 9 mois de congés de reclassement et 3 ans d’allocations chômage afin d’atteindre la retraite. Sauf que depuis, l’âge de la retraite a reculé et ils sont sans ressources pour une durée allant jusqu’à 30 mois. Certains ont dû se mettre à l’intérim à 58 ans. Le…

Le lock out n’évite pas le danger

Comme par hasard, les salariés de Douai et de Sandouville ont été mis en congés forcés ou au chômage technique vendredi 24 février, jour de l’annonce des NAO et de la prime d’intéressement, puis toute la semaine dernière. La direction craignait-elle qu’ils laissent exprimer leur joie dans l’usine ?

Nouvelles menaces sur Sandouville

Un millier d’emplois sur 2 400 seraient menacés à Sandouville, d’après un document interne Renault divulgué par la CGT. L’effet du remplacement des Laguna et Espace par le Trafic. 400 salariés sont déjà déplacés sur d’autres sites, du chômage partiel est encore annoncé… La direction assure qu’elle maintiendra les effectifs si la production atteint 100 000 véhicules par an, un volume que n’atteint pas aujourd’hui le Trafic. Bref : des promesses qui valent celles de l’usine de batteries de Flins.

Trafics en tout genre à Sandouville

L’usine Renault de Sandouville sera fermée huit semaines en août et en septembre pour démonter une des deux lignes d’assemblage, libérant de l’espace en vue de l’arrivée du Trafic en 2013. Ces travaux tombent dans le cadre du nouvel accord Renault sur le chômage partiel, qui prévoit le recours au chômage en cas de difficulté économique, mais aussi en cas de « transformation » et de « modernisation de l’entreprise ». Faire payer ses travaux d’arrêt par les salariés et…