Catégorie : Bursa

Erdoghosn à Renault Bursa

La répression s’abat à Renault-Bursa sur les travailleurs qui avaient osé défier Renault et le régime d’Erdogan. Les élections de délégués ont été annulées, 21 travailleurs de l’usine ont été arrêtés par la police le 2 mars dernier à la sortie de l’équipe de nuit, 60 salariés ont été licenciés, 100 autres forcés à accepter un départ… Pas un mot ici en France. Par contre quand un directeur se fait arracher sa chemise, ça fait le tour du monde.

Renault-Erdogan : même combat

En Turquie, le gouvernement d’Erdogan a décidé d’écraser toute contestation. Et Renault lui prête main-forte. A Bursa, la direction a annulé les élections de délégués obtenues suite à la grève de mai 2015, et prévues le 29 février. Elle a fermé l’usine ce jour-là et licencié 10 salariés, dont 2 leaders de la grève. Le lendemain, la police a réprimé violemment les 2000 ouvriers qui manifestaient en réaction. 500 policiers sont entrés sur le site pour briser l’occupation. Bilan :…

Vive la lutte des travailleurs de Bursa

Jeudi 14 mai, les travailleurs de l’usine Renault Oyak de Bursa en Turquie (4800 salariés) se sont mis en grève pour refuser un accord signé par le syndicat jaune Turk Metal qui impose 3% d’augmentation de salaire jusqu’en 2017, alors que leur pouvoir d’achat vient de perdre 20% suite à la dévaluation de la Livre Turque (LT). Ils demandent : la garantie écrite qu’aucun gréviste ne sera licencié, que le syndicat Turk Metal soit chassé de l’usine et que des…

Turquie. Grève dans l’usine du constructeur automobile français Renault

Pour exiger une hausse de leurs salaires, plus de la moitié des salariés de l’usine Renault en Turquie ont commencé une grève dans la nuit de jeudi à vendredi. Plus de la moitié des quelque 5 000 salariés de l’usine du constructeur automobile français Renault à Bursa (nord-ouest de la Turquie) ont cessé le travail vendredi pour exiger une hausse de leurs salaires, a-t-on appris auprès de la direction. Grève dans une usine Renault de Turquie par 20Minutes   Les ouvriers…

Renault fait réprimer une grève à Bursa

Bas salaire, productivité : la Turquie est un exemple pour la direction… sauf quand la grève paralyse l’usine Oyak-Renault à Bursa durant deux jours, comme la semaine dernière. 1500 salariés protestaient contre un accord signé par le syndicat unique et corrompu. Cet accord prévoit 18 % d’augmentation de salaire, alors que les salariés en demandent 50 % sur fond de flambée des prix (+ 40 % pour le pétrole en un an) et de dégradation des conditions de travail. La…