La casse de l’emploi continue

Alors qu’en 2013 sur l’établissement de Guyancourt, il y a eu 221 départs en retraite, 250 Dispenses d’Activité, 52 Mobilités Externes, 154 démissions hors GPEC (28 % de plus qu’en 2012), etc., les départs continuent en 2014. Résultat : dans des secteurs, une charge de travail qui augmente ou qui part ailleurs. La crise a bon dos : il faut embaucher !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.