Avtovaz : après les ouvriers, les cadres

Non contents d’avoir supprimé 13000 emplois principalement d’ouvriers, en 2014 à Togliatti (20% de l’effectif), Ghosn et son mercenaire Bo Andersson, veulent encore virer 11 % des cadres (1100 emplois). Des salariés jetés dehors pour sauver les profits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.