Arrêts de travail dans les centres techniques de Renault

Les salariés ont protesté, jeudi 14 février, contre le projet d’accord de compétitivité du constructeur automobile Renault en cours de négociation.

Les salariés du Centre Technique Renault de Lardy (Essonne) et ceux du Technocentre Renault de Guyancourt (Yvelines) étaient appelés, jeudi 14 février, à un arrêt de travail à l’initiative de la CGT et de SUD pour protester contre le projet d’accord de compétitivité du constructeur automobile.”Les salariés étaient invités à cesser le travail durant au moins une heure entre 10h et 11h à Lardy et entre 14 h et 15 h au Technocentre de Guyancourt. A Lardy, le mouvement de grève a été observé par 120 personnes”, a indiqué Florent Grimaldi, délégué syndical CGT à Renault Lardy.

Dans l’après-midi, les grévistes avaient prévu de manifester devant le technocentre de Guyancourt où Garlos Ghosn, le P-DG de Renault, devait tenir un open forum sur les résultats financiers du groupe de construction automobile.

Dans un tract, la CGT s’inquiète de la volonté de la direction de Renault de “réduire durablement l’activité de l’Ingénierie-tertiaire”.

“Fini le temps où la recherche et le développement étaient les emplois de demain : 2500 emplois seraient supprimés dans l’ingénierie et 1300 dans le tertiaire si cet accord (de compétitivité) passait”, explique le syndicat.

 

L’Usine Nouvelle du 14/02/2012

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.