Appels d’offres : les patrons changent, pas les conditions de travail

La coupe est pleine chez les 130 salariés du nettoyage travaillant au TCR. Manque de vêtements de travail, de chaussures de sécurité, de matériel, surcharge de travail, absences non remplacées, tâches supplémentaires à faire, défauts de remboursement de la carte orange… Tout ça pour le SMIC.
La direction de PEI, qui a remplacé TFN suite à un appel d’offres de Renault, a promis aux salariés en colère que cela allait changer. Il reste à passer des paroles aux actes.

1 commentaire pour “Appels d’offres : les patrons changent, pas les conditions de travail

  1. LES DERIGENT DE LA SOCEITE DE NETTOYAGE PEI

    EN CONSTAT AOUJOURDHUIT LES CHEFS DE EQUIPES SANS DES EPI( equipêment de protection indevudeul) AVEC SONS VETEMENT DE HORS DE TRAVAILLE ,

Répondre à camarra Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.