Accord de compétitivité : une 9ème réunion pour rien

Pendant que des débrayages avaient lieu sur  l’ensemble des sites Renault en France, la direction de Renault et les organisations syndicales CFDT, CFE-CGC, CGT et FO ont tenu ce mardi 5 février une 9ème réunion de négociation sur l’accord de compétitivité.

Dans un communiqué, la direction annonce que cette réunion a porté sur « les modalités d’application de l’ensemble des mesures proposées. » Cette réunion a abouti aux résultats suivants :

  • Maintien des détachements intersites obligatoires après un appel au volontariat.
  • Maintien du blocage des salaires en 2013 et tenue de NAO (Négociation Annuelles Obligatoires) en 2014 et 2015, ce qui est une obligation légale.
  • La mise en œuvre des nouveaux horaires se fera au plus tard en septembre 2013, après une « discussion » dans chaque établissement.
  • La Dispense d’Activité des Carrières Spécifiques (DACS) serait accessible à partir de 57 ans, au lieu de 58, pour les carrières longues ou les salariés en situation de handicap (sous réserve
    qu’ils soient à trois ans maximum de la retraite à taux plein). Cela veut dire que le potentiel de départs, et donc de suppressions d’emplois, sera supérieur aux 8260 annoncés.

La direction maintient donc l’ensemble de son projet, qui reste toujours inacceptable.

La prochaine, et peut être dernière réunion est prévue mardi 12 février. Selon la direction, cette réunion permettra « d’examiner le projet d’accord et de procéder aux ultimes ajustements ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.