A quand l’inversion de la courbe ?

Le nombre de salariés Renault de l’établissement de Guyancourt est passé de 10 312 fin 2015 à 10 092 fin 2016, malgré 687 embauches externes. Les recrutements annoncés n’ont pas suffi à inverser la courbe des suppressions d’emploi. Conséquence : le recours à la prestation augmente ainsi que la charge de travail (et son lot de burnout). En 2017, il va falloir mettre le paquet pour inverser la courbe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.