Jour : 3 septembre 2020

A Curitiba, la grève contraint Renault à reculer

Le 29 mai dernier, la direction de Renault déclarait vouloir supprimer 15 000 emplois dans le monde, dont 4 600 en France. Le 21 juillet en pleine épidémie de coronavirus, elle annonçait 747 licenciements dans son usine de Curitiba au Brésil où travaillent 5700 salariés Renault. Dès l’annonce des licenciements,…