Jour : 10 juin 2017

Mépris de classe

  Jeudi dernier, lors d’une visite officielle en Bretagne, Macron a cru bon de plaisanter sur les kwassa-kwassa, ces embarcations traditionnelles à Mayotte : « le kwassa-kwassa pêche peu, il amène du Comorien »… à l’heure où des milliers de réfugiés se noient en mer en essayant de rallier Mayotte ou les côtes de l’Europe sur des embarcations de fortune. À l’issue du second tour de la présidentielle, nous avons donc écopé de Macron pour cinq ans, mais le mépris et le racisme…