Mois : avril 2017

À notre tour !

Pas vraiment de surprise. Ceux qui ont profité du discrédit de la gauche et de la droite lors de ce premier tour de l’élection présidentielle sont ceux que les sondages avaient prévus. Au deuxième tour de ce cirque électoral, on aura donc droit… à un non-choix : Le Pen ou Macron. Côté Le Pen, qui voudrait faire croire qu’elle est proche du peuple, son parti bien bourgeois traîne autant de casseroles que les autres. Et rappelons que le FN voulait, l’an…

Une cérémonie à rallonge

Lorsqu’ils annoncent les rallonges de salaire, les N+1 ont une cérémonie à faire à chaque membre de leur équipe, expliquant tout ce que Renault fait pour lui, à quel point il doit être reconnaissant… Le montant de l’augmentation n’est pas assez convaincant ?

Prime de consolation

Cette année, le montant de la prime d’intéressement apparaît sur le courrier annonçant son augmentation de salaire pour 2017 ou sa prime de performance. Déjà largement annoncée, on ne risquait pourtant pas de l’oublier ! Un rappel qui vise surtout à faire oublier le faible niveau des augmentations.

Un argument de plus pour les AGS

La direction est fière d’annoncer dans les lettres de révision des rémunérations des ETAM, que les allocations semestrielles (vacances et fin d’année) sont revalorisées de 4%. Elle se garde bien de préciser que ces allocations étaient bloquées car indexées sur les AGS. Et comme il n’y a pas eu d’Augmentation Générale de Salaire depuis 2013…  

NRR : la éNième Ruse de Renault

Comment justifier qu’un cadre a une augmentation individuelle ridicule ? Grâce au Job Grading ! Si le cadre est déjà payé au « maximum du marché » de son poste, la seule solution pour être augmenté est de changer pour un poste au NRR (Niveau de responsabilité Renault) supérieur. Pour bloquer les salaires, le grading fait le job.

Le burn-out de plus en plus « in »

En 2016, les médecins du travail ont détecté 136 salariés Renault de Guyancourt en burn-out. Et encore, tous les burn-out ne sont pas forcément connus des médecins. En 2015 déjà, ils pointaient du doigt la surcharge de travail, l’amplitude horaire excessive, le sous-effectif, la multiplication des projets, etc. Et comme ces causes sont toujours là…

Éthique en toc

Lors de son entretien annuel, chaque salarié doit avoir pris connaissance de la Charte éthique du Groupe Renault. Une charte qui proclame la « responsabilité sociale, sociétale et environnementale de l’entreprise »… à l’heure du Dieselgate, de l’abus de l’interim et de la sous-traitance… ?! Quant à Ghosn, qui écrit en préambule que « nous sommes tous gardiens des principes moraux et éthiques », sa morale c’est : exploiter plus pour gagner plus.

Ras le bug !

Encore une nouvelle application qui énerve : le nouveau workflow congés est plein de bugs. Un irritant de plus qui nuit à la qualité de vie au travail.

Encore une enquête pour rien

D’après la dernière enquête satisfaction de la DISG (Direction de l’Immobilier et des Services généraux), seuls 37 % des salariés du TCR sont satisfaits de la restauration d’entreprise. Mais ce ne sont pas les plans d’action (tels qu’insonoriser les racks à verre ou ajouter des échelles à la dépose plateau) qui vont régler les problèmes de bruit et de file d’attente.

Transport de troupes

D’après l’enquête de la DISG, seuls 39 % des salariés du TCR sont contents des transports collectifs. La direction ne considère pourtant pas ce sujet comme une « attente prioritaire » en termes de « qualité de vie au travail ». C’est connu : galérer dans les transports n’influence pas sa journée de travail.

On ne prête qu’aux riches

L’enquête judiciaire visant Renault inquiète la Banque Européenne d’Investissement (BEI). Celle-ci a saisi la justice pour savoir si ses financements accordés à Renault, notamment pour la réduction des émissions de CO2, sont « impliqués dans les recherches judiciaires en cours ». On apprend ainsi que la BEI a prêté 800 millions d’€ à Renault, qui ne manque pourtant pas de trésorerie. L’Europe, comme l’Etat français, sont des vaches à lait pour les patrons.

Dieselgate : la bande des quatre

Après VW, Fiat Chrysler et Renault, une information judiciaire vient d’être ouverte contre PSA pour « tromperie » sur le Diesel. Chez PSA comme chez Renault, les directions sont formelles : il n’y a pas de fraude et il faut « éviter tout amalgame ». Des capitalistes sincères et honnêtes ? Ca se saurait !

L’Empire du milieu… d’affaires

Ah, la Chine ! Son marché automobile, ses bas salaires, son système autoritaire pour maintenir au pas les travailleurs… De quoi faire rêver Ghosn et les capitalistes du monde entier venus au salon automobile de Shanghai exposer leurs derniers modèles, où les gros SUV ont la part belle. Et tant pis si les Chinois étouffent sous des nuages toxiques, pourvu qu’ils triment et qu’ils consomment !

1er mai : Manifestons à Paris à 14h30 place de la République

Le 1er Mai, c’est la journée internationale de lutte des travailleurs : l’occasion de montrer que nous ne nous laisserons pas faire, qui que soit l’élu au second tour. Faisons entendre nos revendications : augmentation des salaires, interdiction des licenciements, embauches dans le privé et le public… Contre les politiques d’austérité, c’est dans les luttes, dans la rue et les entreprises que ça se passe !

Votez pour un ouvrier révolutionnaire : votez Philippe Poutou !

Le programme de Philippe Poutou, ouvrier chez Ford près de Bordeaux, c’est d’abord un ensemble de mesures d’urgence pour le monde du travail. Car il y a urgence à arrêter l’hémorragie des emplois. Il faut tout de suite interdire les licenciements. Il y a urgence à augmenter les revenus de tous. Le Smic à 1 800 euros net par mois, 300 € d’augmentation des salaires pour tous, c’est un minimum ! Comment faire ? Pas de mystère : les moyens ne manquent pas, il faut…

En avril, ne te débadge pas d’un fil

Cette année encore, le renouvellement des commandes des prestataires au 1er avril se passe dans la douleur. Des prestataires ont été interdits de site la semaine dernière, faute de situation en règle. Ceux qui ont obtenu un petit papillon en papier marqué « Accès prestataire OK » ont pu entrer. Mais ils ont dû passer chaque jour à l’accueil pour avoir un papillon de la couleur du jour ! Ces bouts de papier remplacent les badges « visiteurs », car il n’y en aurait plus…