Jour : 24 octobre 2016

PSF : Patrons Sans Frontières

L’usine Nissan de Sunderland emploie 7000 personnes et exporte 80 % de sa production. Elle est très rentable, mais cela ne suffit pas à Ghosn. Si le gouvernement britannique ne réduit pas les effets du Brexit sur les exportations, Ghosn menace de ne pas y produire la nouvelle Qashqai. La Première Ministre britannique a promis d’obtempérer. Brexit ou pas, les patrons font toujours la loi.

Ubu roi

Nissan a racheté 34 % de Mitsubishi et Ghosn va en prendre les rênes. Le multiple PDG ambitionne de diriger le plus grand groupe automobile mondial. Il jure que c’est pour le bien de Mitsubishi, de Nissan et de Renault, pas par ambition personnelle, ni soif de pouvoir. On est forcé de le croire ?

St-hay-rile

Une nouvelle enquête Hay a démarré ce lundi. Est-il bien utile d’y répondre ? Malgré les mauvais résultats des précédentes enquêtes, rien ne change vraiment et c’est parfois même pire. Au mécontentement sur les effectifs et l’organisation du travail, les plans d’action ont consisté en des formations sur la gestion de la sous-traitance. Au manque de reconnaissance, la direction a organisé des remises d’Awards, etc. Il va falloir exprimer son mécontentement autrement…

De bonnes raisons d’être irrités

Un nouveau programme SimpleWork@Renault a identifié 150 « irritants » qui compliquent la vie : meeting, connexion aux imprimantes… Rien par contre sur l’organisation du travail, la forêt de procédures, les réorgs et changements d’outils permanents, newPDM, Phenix, le parcours de combattant pour les promotions… Pas irritants, peut-être ?

Highly Stressfull Environment

Renault a créé une nouvelle direction HSE (Hygiène Sécurité Environnement) chargée de veiller aux conditions de travail. Lors de sa première visite de terrain au Technocentre le 6 octobre, son directeur, Keith Robson, a multiplié les critiques et les remontrances envers les salariés. Sûrement sa façon d’améliorer leurs conditions de travail.

Et un compteur de plus

Un nouveau compteur anticipant les jours ou demi-journées de compensation validés mais pas encore pris va être ajouté sur le portail horaire variable des APR et des ETAM. Cela ne va pas réduire l’explosion des compteurs de certains salariés. Par contre, ça ne va pas vraiment dans le sens de la simplification. Mais que fait SimpleWorks ?

Du transitoire qui dure

La direction aimerait bien que les jours de congés des Comptes Transitoires servent à faire des formations. Si elle veut vider ces comptes, elle n’a qu’à les monétiser ou baisser la charge de travail pour que les salariés puissent prendre leurs congés.

Humour vache

Ghosn a monté une opération de com’ avec des nouveaux embauchés au Mondial de l’Automobile. En guise de bienvenue, il leur a déclaré « vous n’allez pas vous ennuyer ». Et gare au burn-out !