Mois : juin 2016

Renault Maubeuge (MCA) : licencié pour avoir fait grève

Un salarié de l’usine MCA de Maubeuge, filiale de Renault, vient d’être licencié pour avoir fait grève contre la loi Travail le 17 mars 2016. Selon la direction, le fait qu’il ait été seul en grève cons-tituerait un « abus manifeste du droit de grève ». Un appel syndical permettait pourtant à tous les salariés du département de faire grève. 1000 salariés du site, sur 1500, ont signé une pétition de soutien. Après la répression des grévistes de Bursa, la…

Ambiance CRS à Douai

A Renault Douai, la direction a fait venir les CRS pour déloger des salariés et des militants syndicaux qui diffusaient des tracts contre la loi Travail à l’entrée de l’usine le 26 mai. Elle leur a même offert le café ! La direction menace maintenant de poursuites judiciaires ceux qui feraient « entrave à la liberté de travail ». Elle a même averti l’ensemble des salariés qu’ils auraient des retenues financières en cas de retard à la prise de poste.…

Pas de répit contre la loi Travail

Jeudi 2 juin, des salariés de Renault Cléon ont bloqué l’accès camion de l’usine pour protester contre la loi Travail. Vendredi 3 juin, ceux de Lardy ont accroché une banderole « Renault Lardy contre la loi Travail » sur un pont au-dessus de la N20. Dans les deux cas, les témoignages de sympathie ont été nombreux. N’en déplaise au gouvernement et au patronat, l’opposition à la loi Travail reste tenace.

Les informaticiens font le bug

A Renault Trucks Villeurbanne, les effectifs sont passés de 5500 à 4000 en 4 ans. Une saignée que Renault Trucks veut amplifier en supprimant 163 emplois grâce à l’externalisation de la division informatique. 93 salariés ont refusé de passer chez le repreneur et sont menacés de licenciement. Sauf que le Tribunal Administratif vient d’annuler la procé-dure. Un premier bug dans le plan de la direction.

Débrayages chez PSA : un bon départ

A l’annonce des mesures du nouvel accord compétitivité chez PSA, 2300 salariés ont débrayé, dont 1000 à Mulhouse. Tavarès a dû reculer sur certaines mesures, mais conserve l’essentiel. A moins que la mobilisation ne s’amplifie !

Merci à ceux qui ont donné !

La collecte pour L’Etincelle réalisée il y a 15 jours aux entrées du Technocentre a permis de récolter 315 €. De quoi financer les prochaines parutions ! N’hésitez pas à prendre contact avec nos diffuseurs, ou à visiter notre site internet.