Jour : 22 juin 2016

Hollande et Valls veulent museler la contestation : Ils n’y parviendront pas !

Incapable de faire taire la contestation, le gouvernement veut interdire la manifestation parisienne contre la loi Travail, et n’autoriser qu’un simple rassemblement statique. Le prétexte : les « violences » qui ont accompagnées la manifestation du 14 juin. L’Euro de football n’a-t-il pas donné lieu à des débordements autrement violents, comme ces affrontements à Marseille entre hooligans russes et anglais ? Hollande, Valls ou Cazeneuve ont-ils menacé d’interdire l’Euro de football ? Que non ! Quand le gouvernement refoule des…

Un prestataire pas prêt à se taire

Le prestataire, viré du Technocentre en mars 2016 pour avoir envoyé un mail aux syndicats Renault, a saisi le tribunal des Prud’hommes de Versailles en référé pour licenciement abusif. Suite à l’intervention de la direction Renault auprès de sa société Eurodécision, il avait d’abord été éjecté du Technocentre le lendemain de son mail, puis licencié. Son patron lui reproche une vidéo diffusée sur internet où il relate son éviction du TCR. On y entend le PDG d’Eurodécision affirmer que Renault…

Le cadeau bonus

Une modification de l’accord sur l’intéressement financier est en cours, afin que Renault puisse verser un bonus de 1000 € (brut) à chaque salarié début 2017. C’est toujours ça de pris, mais ça ne remplace pas une augmentation du salaire de base. D’autant plus que le bonus dépendra des résultats financiers : ce sera 600 € si la MOP atteint 5 %, et 400 € de plus si le chiffre d’affaire est aux objectifs. Même quand la direction distribue des…

Une prime d’ingratitude

Ce bonus de 1 000 € est présenté par la direction comme un montant exceptionnel, marquant la reconnaissance de l’engagement des salariés. Sauf que le compte n’y est pas, même avec le bonus : en 2004, le montant total de l’intéressement était de 218 millions, contre 130 millions en 2015. Dans le même temps, le montant des dividendes est passé de 217 à 710 millions. Pour la direction, les actionnaires auraient donc plus de mérite que les salariés !

Congés payés, pas forcés

Alors que la période de prise des congés d’été va du 25 juin au 4 septembre, certains directeurs, comme aux Achats, imposent que tout le monde prenne ses congés certaines semaines. Histoire de motiver les troupes. Les congés payés sont un droit, pas une faveur.

Charité business

La direction Marketing et Merchandising vient de donner 24 000 t-shirts et autres polos de la gamme Red Bull F1 à l’Agence du Don en Nature (ADN). Un geste qualifiée sur Expli’Sites de « démarche business et citoyenne ». Business, c’est sûr : Renault n’a fait appel à l’ADN qu’après avoir vendu 10 000 de ces pièces sur vente-privee.com. Et le don permet d’économiser en coûts de stockage, d’en faire un coup de com’… et de bénéficier d’un avoir fiscal…

Non mais allô quoi !

Besoin d’un dépannage informatique ? Composez le 1100 ! Rien de plus simple… Sauf qu’il est de plus en plus fréquent de tomber sur des interlocuteurs basés en Inde à Chennai, et qui ne parlent que l’anglais. Résultat : complications et allongement du temps d’intervention garantis. La chasse aux coûts nuit aux conditions de travail.

Pourquoi tant de yens ?

Cette année, le dividende de Nissan est passé à 42 yens par action contre 33 l’an dernier (+ 27 %). 175 milliards de yens ont ainsi été distribués aux actionnaires de Nissan, soit 1,5 milliards d’euros ! A Renault, le dividende par action a aussi augmenté de 26,3 %, pour un total de 710 millions d’euros. Quel salarié Renault ou Nissan a vu sa rémunération augmenter autant ? Les dividendes de l’alliance, ce sont surtout les actionnaires qui les touchent.

Un magot bien gardé

C’était juré : le gouvernement allait légiférer suite au scandale du salaire de Ghosn, maintenu malgré le vote négatif des actionnaires de Renault. Seulement il n’y aura pas de loi spéciale, juste un amendement à une loi examinée en ce moment au parlement, la loi dite « Sapin 2 » du nom du ministre des Finances. Et puis pas question d’encadrer les rémunérations des patrons. L’amendement a été rejeté par les députés, qui ont préféré voter un amendement obligeant le…

Pas essoufflés

La direction de la Sovab à Batilly a compté 479 grévistes le 14 juin sur 2300 salariés, soit un taux de grévistes de 21 %. Une forte mobilisation, à poursuivre et amplifier sur tous les sites Renault ! La loi Travail est toujours rejetée par plus de 60 % de la population. Prochain rendez-vous : jeudi 23/06 pour la manifestation parisienne. Tous ensemble contre la loi Travail !