Mois : avril 2016

De nuit et de jour : travailleurs, debout !

François Fillon est « choqué ». Est-ce par la fraude fiscale à Panama ? Par le salaire de Tavares, PDG de PSA, qui a doublé en un an à 14 500 € par jour ? Par la loi El Khomri, que le gouvernement maintient malgré l’opposition de l’immense majorité de la population ? Pas du tout. Il se dit « choqué » que les manifestations de Nuit debout ne soient pas évacuées par la police au nom de l’état d’urgence.…

La patate chaude

La direction de Renault nie maintenant avoir demandé au patron d’EuroDécision de mettre dehors un de ses salariés travaillant au TCR pour avoir envoyé un mail aux syndicats de Renault. « Dans la vidéo qui circule sur Internet, l’employeur du jeune homme tient des propos mensongers, en disant qu’il a agi sur ordre de Renault », selon les propos de l’attachée de presse de Renault rapportés par Médiapart. « Nous lui avons seulement signalé que son employé contrevenait à la…

Carlos Ghosn Company (CGC)

Le site d’information Médiapart raconte qu’une de ses journalistes a essayé en vain de joindre au téléphone et par mail, les deux élus CFE-CGC du Technocentre destinataires du mail envoyé par un prestataire et qui lui a valu d’être viré. Mais elle a eu la surprise de recevoir, 20 mn après, un appel de l’attachée de presse de la direction de Renault, Alejandra Kaufman : « Je vous appelle au sujet de votre e-mail envoyé à deux personnes de Renault au sujet…

Quand TCR rime avec prestataires

Fin 2015, 3044 prestataires travaillaient au Technocentre contre moins de 9000 Renault, soit plus de 25 % de l’effectif total ! Des prestataires qui ont souvent de moins bonnes conditions de travail, qui galèrent pour leur badge et à qui on voudrait maintenant interdire de contacter les syndicats. Mais qui se rebiffent aussi pour avoir été virés pour un simple mail. Prestataires, mais pas prêts à se taire !

La sous-traitance des accidents

Mardi 5 avril, un salarié de Cofely affecté à la Centrale du Technocentre a été victime d’un grave accident de travail alors qu’il intervenait dans une galerie technique souterraine. Il s’est fait une fracture ouverte à une jambe en tombant. Heureusement, il n’était pas seul et un collègue a pu alerter les secours. A la Centrale, externalisée en 2014, comme ailleurs, les prestataires réalisent souvent les tâches les plus dures et ingrates. Une façon pour la direction de Renault, qui…

Le CRP entre show… et froid

300 salariés du Manufacturing Monde, dont de nombreux directeurs, étaient présents mercredi dernier au Technocentre pour une convention avec remise d’Awards, petits fours et visite des Protos. Les salariés du CRP, transformés en intermittents du spectacle, ont été priés de se tourner les pouces les deux jours précédents afin que l’activité soit intense lors de la visite. Quant au port des chaussures de sécurité obligatoire, les membres de la Convention Manufacturing en ont été exemptés. La direction est pourtant si…

Des objectifs pas tous sur leur 31

Certains chefs ont mis la pression pour faire signer les objectifs individuels avant le 31 mars. D’autres n’ont pas mis le 31 comme ultimatum, voire n’ont pas encore commencé les objectifs. La preuve qu’on peut vivre sans… et que les chefs ne sont pas obligés d’avoir le doigt sur la couture du pantalon à chaque ordre venu d’en haut.

Horaire variable, salaire plafonné

Plus de 17 000 heures de travail ont été écrêtées des compteurs Horaires Variables au 31/12/2015. Ce qui représente 2 400 jours de travail, ou environ 5h par salarié concerné par le pointage. Autant de perdu pour les salariés, et de gagné pour Renault !

Le coup de la compétitivité : saison 2

Un nouvel accord compétitivité est en passe d’être imposé par Renault en Espagne. Le nombre de samedis et dimanches travaillés est porté à 20 par an. Les salariés devront aussi travailler 4 jours de plus (dont 3 « jours de compétitivité » imposés en cas de besoin), ainsi que le week-end au « volontariat ». Côté salaires, c’est vache maigre : +3,5 % sur 4 ans. Les usines espagnoles font pourtant du profit, mais ce n’est jamais assez pour Ghosn…

Le coût de la réduction des coûts

Auditionné de nouveau par la Commission Royal, Gascon parle sur Declic de « marges de progressions possibles en matière d’émissions ». Renault s’engage à recalibrer les véhicules ramenés dans le réseau, en attendant d’intégrer le procédé SCR, déjà choisi par PSA, et évalué à 300 € par véhicule. Une économie qui a coûté cher à Renault… et à la santé de tous.

Séance de rattrapage

Selon sa directrice, la Répression des fraudes a déclenché des perquisitions au Technocentre, à Lardy et au Siège en janvier 2016 car les explications fournies par la direction de Renault sur les niveaux d’émissions de ses véhicules n’étaient pas probantes. L’analyse des documents recueillis au cours de ces perquisitions continue et de nouvelles auditions doivent avoir lieu. Il va falloir être plus convaincant

Accident au Technocentre de Guyancourt

Mardi 5 avril, un salarié de Cofely qui travaille à la Centrale du Technocentre a été victime d’un grave accident de travail. La victime, âgée de 52 ans, intervenait dans une gaine technique. Elle marchait sur une grille métallique et a trébuché dans un trou de la grille. Heureusement, elle n’était pas seule et le collègue qui l’accompagnait a pu prévenir les secours. En tombant, l’ouvrier s’est fait une facture ouverte à une jambe. Cette fracture l’a fait atrocement souffrir…