Jour : 20 janvier 2016

Nous sommes tous des Goodyear

« État d’urgence économique et social » a donc annoncé Hollande. Résultat : d’un côté, deux ans de prison dont neuf mois fermes pour huit salariés de Goodyear, pour avoir demandé des comptes pendant 30 heures à deux directeurs d’un trust voyou jetant à la rue 800 ouvriers. De l’autre, plusieurs milliards de cadeaux supplémentaires annoncés au patronat, soi-disant pour inciter aux embauches. Tout un programme : aux travailleurs l’intimidation, au Medef le tapis rouge et l’argent des contribuables.  …

La bonne nouvelle du jour

Suite aux déclarations de Royal et de Macron, volant aux secours de la direction de Renault, celle-ci s’est félicitée dans un communiqué que « la procédure en cours ne mettrait pas en évidence la présence d’un logiciel truqueur équipant les véhicules Renault ». Ce serait même une « bonne nouvelle » ! Dit comme ça, ce n’est pas très rassurant.

Transparent comme un nuage de CO2

Pourquoi la Répression des Fraudes, qui dépend du ministère de l’économie dirigé par Macron, a-t-elle perquisitionné à Renault Lardy, au Technocentre et au Siège ? Mystère. Macron assure que cela n’a aucun lien avec les tests de pollution menés par le ministère de l’écologie, et que ses services ont effectué « plusieurs contrôles et perquisitions depuis septembre dernier afin de vérifier la fiabilité et la qualité des informations transmises au consom-mateur » par plusieurs constructeurs. Y-aurait-il une autre affaire ?…

Encore des intrigues Royal

Dans la foulée du scandale des logiciels truqués de VW, la ministre de l’écologie, Ségolène Royal, a créé une commission chargée de contrôler les taux réels d’émission de NOx et de CO2. Selon les premiers résultats révélés jeudi dernier, les 4 véhicules Renault testés, dont la Captur, dépasseraient les normes d’émission. Des directeurs de Renault ont été auditionnés par la commission Royal ce lundi. Mais que va-t-il en filtrer ? Les salariés et les automobilistes ont droit à la transparence.…