Jour : 3 mars 2015

Grèce : le jeu truqué de la Troïka

Après des négociations marathon entre le gouvernement grec et l’Eurogroupe, Tsipras, par sa lettre d’engagement du lundi 23 février dernier, s’est résigné à abandonner son programme anti-austérité et s’est engagé à des réformes qui ressemblent à celles de ses prédécesseurs. Les pays de l’Eurogroupe, France et Allemagne en tête, n’ont pas voulu entendre parler d’augmentation à court terme du salaire minimum. En revanche, les privatisations en cours doivent reprendre, le « contrôle des dépenses de santé » (asphyxie des hôpitaux…

La qualité de ne pas tout écrire

Tous les salariés doivent suivre en ce moment en e-learning la formation « Qualité des écrits ». Elle montre comment la responsabilité de GM et de Nissan dans des accidents mortels aux USA a pu être prouvée grâce à des documents internes. Des salariés y tiraient la sonnette d’alarme sur des défauts de conception ou des pièces défectueuses. Mais ces alertes avaient été ignorées pour des raisons de coût. La direction de Renault craint de se retrouver dans la même…

Par ici la moné… tisation

Certains Comptes Transitoires ne désemplissent pas. Mais la direction a trouvé la parade : monétiser ses jours de congés pour acheter des véhicules Renault ! Payer d’une main pour encaisser de l’autre : une idée lumineuse. L’autre solution consisterait à réduire la charge de travail pour faciliter la prise des congés, ou à les payer sans condition. Encore un effort…

La faute aux femmes trop timides ?!

En février, Women@Renault (le réseau de la direction de Renault) a organisé un atelier « Prendre la parole pour booster sa carrière » et être repérée comme manager potentiel par sa hiérarchie. Les femmes ne progresseraient donc pas parce qu’elles n’oseraient pas prendre la parole ?! C’est une certaine conception de l’égalité professionnelle.

Le 8 mars : pour les droits des femmes

C’est Lénine qui le premier, en 1921, a décrété le 8 mars Journée internationale des femmes, en l’honneur des femmes qui manifestèrent à Petrograd pour la paix et du pain, le 8 mars 1917, premier jour de la révolution russe. Alors prendre la parole pour revendiquer et défendre ses droits collectivement, et pas pour booster sa carrière, c’est pas mal non plus.  

Quand les salariés low-cost se rebiffent

Les ouvriers de l’usine Renault-Nissan de Tanger ont débrayé et organisé des sit-ins du 9 au 11 février devant les locaux de leur direction, l’obligeant à négocier avec l’UMT (Union Marocaine du Travail) des augmentations de salaire, des primes dont une compensant les temps de pause non payés… Ils demandaient aussi le départ de Carvalho, le directeur de l’usine, et de ses méthodes jugées esclavagistes. Carlos Ghosn avait mis Pitesti, où les ouvriers avaient obtenu par des grèves des hausses…

Les réfractaires à la modération salariale

Fin de « crise » pour les 2000 cadres Renault qui touchent la PVG (Part Variable Groupe, nouveau nom de la PPG). Alors que 60 % de l’enveloppe réservée à cette prime était versée ces dernières années pour cause de crise, ce sera 85 % cette année. Sachant que la PVG représente au moins 8 à 10 % du salaire annuel, on est loin des miettes d’augmentation individuelle octroyée à l’immense majorité des APR, des ETAM et des Cadres. La…

Les fondeurs contre la fonte des AGS

Les salariés de la Fonderie de Bretagne (ex-SBFM) ont vu rouge à l’annonce des NAO et de la prime de 500 € réservée à certains ETAM, c’est-à-dire le plus souvent aux petits chefs de l’usine. Lundi 23 février, les grévistes ont bloqué l’accès au site toute la journée. La direction de cette filiale de Renault a dû céder 0,2 % d’augmentation en plus (soit 0,5 % d’AGS en tout). Pas de quoi faire des folies, mais c’est toujours ça de…

La grève : l’autre modèle allemand

Dans la Métallurgie allemande, l’augmentation générale des salaires sera de 3,4 % en 2015 (+ une prime de 150 €). Cette hausse, qui contraste avec la France, est la bienvenue au pays des jobs à 1 € de l’heure et où le « coût du travail » a été baissé ces dernières années sur le dos des travailleurs. Si le patronat allemand a accepté de prendre un peu sur ses profits, c’est que les salariés ont fait pression : 800…

Ras-le-bol des salaires Bon Marché

Les 50 salariés de la société de nettoyage PEI du Bon Marché ont fait 9 jours de grève du 11 au 20 février, pour les salaires. Leurs rassemblements devant la porte du luxueux magasin parisien faisaient désordre, et ont obligé PEI à leur verser chaque année une prime équivalente à un 13ème mois. PEI peut reculer : une bonne nouvelle pour les salariés PEI du Technocentre qui ont aussi des salaires de misère.

Répression syndicale à La Poste

Yann Le Merrer, militant syndical SUD et fonctionnaire a été révoqué de La Poste, pour des faits liés à son activité syndicale. Une telle sanction, qui tombe alors que La Poste supprime des dizaines de milliers d’emplois, est inédite depuis 1951. Pour soutenir Yann et exiger sa réintégration, signez la pétition : http://reintegrationyann.sudptt.org/.