Jour : 26 mai 2014

Ni rire, ni pleurer : combattre !

Voilà, le FN arrive en tête aux Européennes. 25 % de ceux qui ont voté, c’est-à-dire à peine 43 % des électeurs, ont porté leur voix sur le Front national (soit moins de 11 % des inscrits). « Un choc, un séisme », dit le premier ministre Valls. Pourtant, c’est bien lui qui a servi la soupe à l’extrême droite, à coup de démagogie patriotarde, sécuritaire et anti-Roms. Dans ce style, c’est donc Marine Le Pen qui remporte la mise…