Jour : 14 octobre 2013

Renault se casse les dents

Condamné en mai 2012 pour faute inexcusable dans le suicide d’Hervé Tizon, un technicien qui s’est noyé au Technocentre en 2007, la direction de Renault ne reconnait toujours pas sa responsabilité et a tenté de casser ce jugement en se pourvoyant en Cassation. Mais les juges ont rejeté ce pourvoi la semaine dernière, et confirmé la responsabilité de Renault dans ce suicide. Définitivement cette fois-ci.