Mois : septembre 2013

Rétention d’information

Le point d’avancement de la démarche cœur/non-cœur de métier fait lors des CCE et CE de juillet, a été un non-événement : la direction reste toujours dans une présentation très générale. Seule info, mais sans surprise : la direction Tests & Services est la plus touchée avec une répartition cœur/non cœur à 50/50. Ce qui laisse augurer des réductions d’effectifs importantes et des externalisations. Mais là-dessus, c’est toujours silence-radio. Il y aurait donc des choses à cacher ?

Pour certains, il suffit de battre décile…

La dernière lettre de transparence indique que l’écart de rémunération entre les 10 % de cadres les mieux payés de Renault (9ème décile) et ceux du panel Hay est passé de -7 % en 2009 à 0 en 2012. Les plus hauts cadres de Renault seraient désormais payés autant qu’ailleurs : une injustice insoutenable enfin réparée.

On récupère… notre dû !

Avec la fin du CEF (Compte Epargne Formation), les salariés de Renault récupèrent des congés que la direction avait convertis en formation lors du passage aux 35h en 1999. C’est le résultat de l’action des salariés qui avaient refusé de se faire débiter du CEF les Métiers Days, et de certains syndicats qui avaient fait condamner Renault pour débits abusifs de formations obligatoires. Les vacances ont été trop courtes ? Alors récupérons !

Renault a de la marge, pas nous

Renault a augmenté sa marge opérationnelle (MOP) du 1er semestre 2013 de 15 %, à 583 millions d’euros. La MOP de l’automobile est même passée de 116 à 211 millions. Quant au bénéfice net (97 millions), il est en baisse mais à cause d’une opération comptable : 512 millions de pertes liées aux sanctions imposées en Iran ont été provisionnées, même si pour l’instant Renault n’a rien perdu. La crise est donc toute relative. On ne peut pas en dire…

Une fermeture facilitée par l’accord compétitivité

Le 8 juillet, la direction a annoncé la fermeture du Centre Technique de Rueil. Les grandes manœuvres commencent déjà au TCR, avec de nombreux déménagements internes pour caser tout le monde. 1 253 salariés sont sommés de déménager du CTR principalement au Technocentre, d’ici fin 2014. Et si certains préféraient à l’occasion quitter Renault, ce n’est pas la direction qui s’en plaindrait. Les suppressions d’emplois issues de l’accord de compétitivité permettent ainsi de fermer Rueil. On se souvient de l’arrêt…

Fin du GIE : une solution pour Renault mais pas pour les salariés

La fin annoncée du GIE Renault-Vestalia et de l’externalisation totale de ce secteur, ne signifie pas la fin des problèmes pour les salariés. Au contraire. Les salariés Renault doivent trouver un reclassement ailleurs, alors que les plus anciens sont poussés vers la sortie. Et les salariés Vestalia sont pris en otage entre les sociétés qui reprennent l’activité (Cofely, Docapost, Forma et SDV), Renault et Vestalia. Rappelons que les repreneurs ont l’obligation légale de reprendre tous les salariés. Ils ne sont…

L’union fait la force

Depuis 2 semaines, 30 000 travailleurs de l’automobile sont en grève en Afrique du Sud : chez ces grands de l’automobile mondiaux, GM, Ford, Toyota ou Nissan, qui font leur beurre là-bas. Aucune des 3 000 voitures produites par jour dans le pays ne sort. Les syndicats revendiquent 14 % d’augmentation, contre 6 % proposés par le patronat (équivalent à l’inflation). Les patrons ont déjà cédé 10 %, et les ouvriers de l’automobile ont entraîné massivement d’autres secteurs allant du…