Mois : septembre 2012

Il n’y a pas que l’horaire de variable

La plaquette de présentation de l’horaire variable annonçait la remise à zéro des compteurs horaires le 31 août. Rien de tel dans l’accord officiel. D’où une certaine inquiétude et une grande confusion. C’est ce qu’on appelle l’horaire « variable »…

Arrêt de bus définitif

Les deux dernières lignes de bus privées du TCR qui desservaient Franconville et Les Ulis sont supprimées. L’argument : la réduction des coûts en cette situation difficile. Sauf que la direction dit qu’elle ne rétablira pas ces lignes même quand…

Carton rouge

La chasse aux coûts n’épargne pas les budgets de déménagement. En cas de mobilité ou de réorganisation, faute de dérogation, chacun doit se débrouiller pour se rapprocher de ses collègues ou trimballer ses cartons. La « frugalité ingénieuse », c’est…

Coufix, l’irréductible

Chasse aux coûts toujours : à partir de septembre, toutes les missions inférieures à 15 jours seront remboursées uniquement sur justificatifs, et plus au forfait. De quoi donner envie à certains de refuser de partir en signe de protestation. On…

PRV : arnaques et première victoire

Le 31 juillet dernier, 91 ex-salariés de Renault Sandouville partis dans le cadre du Plan Renault Volontariat en 2008 et 2009 et qui se sont retrouvés en fin de droit avant leur retraite, ont gagné aux Prud’hommes contre Renault :…

Les subventions, c’est maintenant

Le gouvernement a relevé le montant du bonus écologique pour les voitures électriques et hybrides. Une manière de subventionner encore et sans contrepartie les patrons de la filière automobile, qui ne les empêchera pas de fermer des usines ni de…

D’Aulnay à Flins

L’usine de Flins va supprimer 338 postes dans les secteurs hors production. Des suppressions qui ne seront pas compensées par des embauches dans l’usine de batterie. Car finalement, ce ne sera ni Renault, ni Nissan, mais LG qui s’en chargera…

Volontaires désignez-vous

Le plan de réduction d’effectifs de Renault Samsung Motors pourra concerner jusqu’à 4 salariés sur 5. Des départs « volontaires » bien sûr.