Mois : septembre 2011

La fonderie du Poitou en grève

Les salariés de la Fonderie du Poitou, vendue par Renault en 1999, sont en grève depuis vendredi 2 septembre contre un plan de « compétitivité » : baisse de salaire de 15%, passage de 38h50 à 35h pour les ouvriers (soit 8% de baisse de salaire supplémentaire), perte de 14 RTT pour les ETAM. Leur direction les menace d‘un plan social s’ils ne plient pas. Un chantage inacceptable.

Prime à la casse nouvelle version

L’Union européenne va verser 24,5 millions d’euros à Renault au titre du financement du PRV, ce plan social qui lui a permis de se débarrasser de 4400 salariés. Renault se fait ainsi rembourser une grande partie de ses dépenses en mesures d’accompagnement ou en sociétés de conseils. Une véritable prime à la casse de l’emploi, et financée par les contribuables.

Le livre censuré par Renault

Renault a posé ses conditions aux quatre faux espions : pour garder leurs indemnités de réparation, ils ne doivent pas en dévoiler le montant. Même Balthazard a dû renoncer à écrire ses mésaventures et rompre son contrat d’édition. Pourquoi : la réalité est encore pire que ce qu’on sait déjà ?

Le rêve de salariés toujours plus low cost

« Togliatti peut devenir un centre automobile moins cher et plus efficace que la Roumanie » d’après le président d’Avtovaz, Igor Komarov. Bruno Ancelin, le directeur de Renault en Russie, s’est lui aussi réjouit des « faibles coûts de production » et de la « bonne formation du personnel » russe lors de la présentation de la plateforme Logan en juillet dernier. Komarov, décoré de la légion d’honneur en 2011 par l’ambassadeur de France, a déjà réduit de moitié les…