Des brevets d’hypocrisie

Mercredi dernier, Joe Biden a surpris son monde en annonçant qu’il était favorable à la levée des brevets sur les vaccins Covid-19. Une centaine de pays réclament pourtant cette levée depuis des mois, dont l’Inde et l’Afrique du Sud où l’épidémie fait des ravages. Elle pourrait permettre à tous les…

L’étincelle du 11 mai 2021

L’employé de la poste restante La direction a fixé des objectifs de postes à supprimer : 177 à l’Ingénierie Process, 150 aux Finances, 32 au Design, 63 à l’Après-Vente, 36 au Produit, 233 dans les directions Logiciel (DEA-L), Système (DEA-S) et Projet (DEA-P), 430 à la DEA-T (Tests Ingénierie)… Elle organise…

Démagogie sécuritaire

Encore un assassinat abject d’une policière au commissariat de Rambouillet vendredi 23 avril, commis par un islamiste radical. Les dirigeants politiques macronistes, de droite ou d’extrême droite ont aussitôt saisi l’occasion de faire vibrer la corde sécuritaire. Une carte facile à jouer, tant l’aspiration à vivre en toute tranquillité et…

L’étincelle du 27 avril 2021

« Pas assez cher, mon fils » Les ventes de Renault baissent mais pas d’inquié-tude : les prix augmentent pour compenser. C’est « l’impact positif de l’orientation vers la profitabi-lité » se congratule De Meo. Dans son dernier ChatWithLuca, le DG de Renault a été plus cru : « on a besoin de faire de l’argent. Alors…

Des confinements à deux vitesses

Des repas à plusieurs centaines d’euros cuisinés par des chefs étoilés dans des appartements recyclés en restaurants clandestins ou en clubs privés. Voilà comment le gratin de la bourgeoisie passe son confinement. Des patrons, des magistrats, des officiers de police, mais aussi des politiciens, députés, voire des ministres ou anciens…

L’étincelle du 13 avril 2021

Les Renault font le siège Pari réussi malgré le confinement. Jeudi 8 avril, 300 personnes ont manifesté devant le siège social de Renault à Boulogne pour protester contre les suppressions d’emplois et l’externalisation de la maintenance des moyens d’essais de l’Ingénierie. Le gros des manifestants était composé de salariés de…

Ne confinons pas nos colères

À la télé, Macron a osé déclarer « qu’il n’y a pas eu l’explosion [de l’épidémie] qui était prévue par tous les modèles ». Quelle impudence ! C’est exactement le contraire qui s’est produit : les prévisions désastreuses des épidémiologistes se sont réalisées quasiment à l’unité près ! Avec ses 250 morts par jour, les…