Une vraie/fausse aghosnie

D’après le journal Les Echos, Carlos Ghosn s’apprêterait à laisser sa place de PDG de Renault en mai 2018. Le journal privilégie une succession « en famille » et cite les noms de Bolloré, Mueller ou Koskas, mais il n’exclut pas un « outsider total » venu de l’extérieur. Mais Ghosn resterait président de Renault, comme il l’a fait chez Nissan il y a quelques mois, et surtout le chef de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Quant à son successeur à la tête de Renault, que fera-t-il pour s’illustrer : une énième réorganisation, de beaux discours, une tournée des popotes… ? Bref, pas de changement en perspective.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.