Un GIE qui va à vau-lots

Il y a 5 ans, la création du GIE Renault-Vestalia était présentée comme économique car permettant de regrouper toutes les fonctions supports. Aujourd’hui, Renault découpe ce secteur en plusieurs lots et lance des appels d’offres. Histoire de réduire encore plus les coûts… et la qualité de service. Mais les salariés Renault et Vestalia du GIE ne sont pas à vendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.