Étiquette : prime

Une prime dans les montagnes russes

Lors des négociations centrales sur la prime d’intéressement aux résultats financiers, certains syndicats se sont vantés d’avoir réussi à exclure Avtovaz du calcul de la MOP (la Marge Opérationnelle sur laquelle cette prime est indexée). Sauf que la Russie vient…

Un argument de plus pour les AGS

La direction est fière d’annoncer dans les lettres de révision des rémunérations des ETAM, que les allocations semestrielles (vacances et fin d’année) sont revalorisées de 4%. Elle se garde bien de préciser que ces allocations étaient bloquées car indexées sur…

Le modèle allemand

Renault a fait de l’intéressement et de l’individualisation des rémunérations les points cardinaux de sa politique salariale. Une politique arbitraire et injuste, qui privilégie les plus hauts revenus, avec une prime d’intéressement en partie proportionnelle au salaire. De son côté,…

Réduire les coûts… et les primes

La prime performance établissement est de 967,50 € brut par salarié cette année, au lieu de 1200 € si tous les indicateurs avaient été au vert. Mais elle est plombée par l’indicateur Qualité. Par contre les objectifs de réduction des délais…

La Bourse ou la vie

Après la prime de performance établissement, la BNP, qui gère l’épargne des salariés Renault, s’apprête à faire main basse sur la prime d’intéresse-ment aux résultats financiers. Sa mission : convaincre chaque salarié de lui confier sa prime. Et si celui-ci n’est…

Aie confiance et boursicote

Depuis la loi Macron, les primes d’intéressement sont versées par défaut sur un plan d’épargne d’entreprise et bloquées au moins 5 ans. Pour toucher sa prime, il faut le faire savoir. Cette année, la direction exige de se prononcer avant…

Vite le retour des AGS !

L’allocation de fin d’année, qui sera versée aux ETAM et aux APR avec la paie de novembre, n’a pas bougé depuis 2014. Logique : elle est indexée sur les Augmentations Générales de Salaire (AGS) qui sont bloquées depuis cette date. Une…

Petit bonus mais grand malus

Au 1er semestre 2016, le chiffre d’affaire de Renault a grimpé de 13 %, la Marge Opérationnelle de 40 % et le bénéfice net de 7 % par rapport à 2015. La direction a annoncé un bonus de 1000 €…

Le cadeau bonus

Une modification de l’accord sur l’intéressement financier est en cours, afin que Renault puisse verser un bonus de 1000 € (brut) à chaque salarié début 2017. C’est toujours ça de pris, mais ça ne remplace pas une augmentation du salaire…

Une prime d’ingratitude

Ce bonus de 1 000 € est présenté par la direction comme un montant exceptionnel, marquant la reconnaissance de l’engagement des salariés. Sauf que le compte n’y est pas, même avec le bonus : en 2004, le montant total de…

Des patrons plein de ressources

En 2016 comme en 2015, Ghosn a perçu 100 000 actions gratuites à la place des stock-options jugées trop aléatoires. Renault a dû en effet annuler des plans de stock-options, car l’action valait moins que le cours fixé lors de…

Mais où est passée la PPG ?

Les cadres dirigeants, dont le poste est gradé L2 ou L1, touchent une Part Variable Groupe (PVG, ex PPG). La direction se garde bien de communiquer là-dessus. Cette année, cette prime serait en moyenne de 23 % de leur forfait…

De l’inégalité parmi les primes

Cette année, les APR ne toucheront aucune prime, 40 % des ETAM auront une prime de 500 ou 800 €. La prime de performance des cadres L3C et L3B sera en moyenne de 4,5 % de leur forfait, soit en…

Moins de performance = plus de MOP

Le prime de performance établissement sera de 800 € à Guyancourt, contre 1000 € l’an dernier. Les salariés auraient donc été moins performants, ce sont les indicateurs qui le disent ! La Marge Opérationnelle a pourtant augmenté de 44 %.…

Heureusement qu’il reste les allocs

L’allocation de vacances des APR et des ETAM sera versée avec la paie de juin. C’est désormais un évènement, vu le quasi blocage des salaires. Pour ne pas finir accrocs à ce genre d’allocs, il va falloir imposer le retour…

Plus tu gagnes, plus tu touches

L’adage se confirme chez Renault : plus le salaire est élevé, plus la prime est grosse. Les APR, à qui on a aussi supprimé cette année les AGS, n’auront rien. 40 % des ETAM toucheront une primette de 500 €.…