Suicide d’un salarié sur le site Renault du Plessis-Robinson

Un salarié de Renault âgé de 54 ans s’est suicidé lundi sur le site du Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine), sans que les raisons de son geste soient pour l’heure connues, a indiqué mardi l’entreprise.

Employé au service des relations clients, l’homme a été découvert mort par pendaison lundi matin par des collègues. Entré chez Renault en 1980, il était marié et père de deux filles.

Le premier suicide sur ce site tertiaire

« C’est un choc tant pour sa famille que pour ses collègues et managers et plus largement pour toute l’entreprise », a rapporté une porte-parole de l’entreprise.

Il s’agit du premier suicide sur ce site tertiaire où travaillent environ 2.000 personnes (direction commerciale, relation clients, services informatiques, RH), précise-t-elle. Une cellule psychologique a été installée et un Comité d’hygiène et de sécurité (CHSCT) extraordinaire convoqué pour mercredi.

Un salarié « apprécié et bien noté »

Les raisons du suicide, qui s’est produit lors d’une pause de l’employé, restent à déterminer. L’entreprise «n’a pas été destinataire de sa part d’un quelconque message expliquant son geste», selon la porte-parole.

Ce salarié était «apprécié et bien noté», dit-elle. L’entreprise assure mettre «tout en œuvre pour que l’enquête se déroule dans les meilleures conditions, afin d’éclaircir et comprendre les raisons qui ont pu amener le collaborateur à commettre ce geste irréparable».

 

20 minutes avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.