Une réputation qui n’est plus à faire

Share

La direction veut introduire dans le règlement intérieur de l’établissement l’interdiction de « porter atteinte à la réputation de l’entreprise ». Une notion suffisamment vague pour interdire toute critique et qui porte atteinte… à la liberté d’expression des salariés. Mais ce qui nuit à l’image de Renault est à mettre au compte de sa direction : salaire de Ghosn, affaire d’espionnage, tromperie sur les émissions polluantes… En attendant le prochain scandale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.