Une reconnaissance de forme

Share

La direction de Renault sas et les syndicats ont entamé depuis le mois de mai des négociations centrales sur la « reconnaissance ». Celles-ci ne concernent qu’une partie des salariés : opérateurs de production de la filière 100, chefs d’UET de la filière 611, ETAM voulant passer Cadres et formateurs internes. Et les premières mesures tiennent plus de l’usine à gaz avec de nombreux prérequis exigés pour obtenir un « évènement salarial », qui risque de n’avoir d’évènement que le nom. Accorder une Augmentation Générale des Salaires (AGS) de 300 € pour tous les salariés, ce serait tellement plus simple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.