Qui sème la colère…

Share

Apprenant que Renault veut internaliser leur activité en 2015, les salariés de SAS à Douai, (planche de bord du Scenic) ont fait grève : ils veulent l’assurance que Renault les reprendra tous.
Grève aussi à la succursale de Dijon (140 salariés) que Renault veut revendre. A Vaux (Allier), les salariés de la fonderie DMI sont en lutte contre la liquidation de leur usine, alors que Renault, principal client, refuse de s’engager sur un niveau de commande… Leurs combats sont aussi les nôtres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.