Un prestataire pas prêt à se taire

Le prestataire, viré du Technocentre en mars 2016 pour avoir envoyé un mail aux syndicats Renault, a saisi le tribunal des Prud’hommes de Versailles en référé pour licenciement abusif.
Suite à l’intervention de la direction Renault auprès de sa société Eurodécision, il avait d’abord été éjecté du Technocentre le lendemain de son mail, puis licencié. Son patron lui reproche une vidéo diffusée sur internet où il relate son éviction du TCR. On y entend le PDG d’Eurodécision affirmer que Renault surveille les mails des syndicats et que les prestataires ne doivent pas s’adresser aux syndicats de Renault. Une interdiction illégale, qui porte atteinte aux droits des prestataires et à la liberté syndicale.
Ce licenciement vise à faire pression sur tous les salariés, prestataires et Renault, pour qu’ils courbent l’échine. L’audience aura lieu au Tribunal des Prud’hommes de Versailles le 1er juillet à 9h. Elle est ouverte à tous : salariés Renault et prestataires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.