Pas d’illusion à se faire

Selon le projet d’accord sur le pointage, ce sera toujours la même hypocrisie sur les heures supplémentaires qu’avec la DIDET : tant qu’elles n’ont pas été « préalablement demandées et validées par la hiérarchie », elles ne sont pas prises en compte.
Les heures créditées en positif dans le compteur sont « considérées comme des heures normales et non comme des heures supplémentaires », puisqu’elles « résultent d’un libre choix du salarié. » Comme si la charge de travail et le respect des délais résultaient du libre choix du salarié !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.