On est tous cœur de métier

Il y aurait donc des activités Ingénierie-Tertiaire « non cœur de métier » (no core en anglais) dont il faudrait se séparer pour se recentrer sur celles « cœur de métier » (core). Tout cela n’est en fait qu’une opération de com’ qui permet à la direction de ne pas afficher directement son objectif : réduire de 20 % les effectifs de l’Ingénierie et ceux du tertiaire de 1300 emplois. Nous sommes tous cœur de métier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.