Logiciel truqueur : saison 2

Après le DieselGate, Mediapart vient de révéler que Renault et PSA utiliseraient un logiciel pour surfacturer leurs pièces détachées. Renault et PSA se seraient même coordonnés afin d’obtenir des hausses de prix similaires, pour un coût supplémentaire de 1,5 milliard d’euros pour les automobilistes en dix ans. Dès qu’il y a un scandale, on est sûr que Renault est dans le coup.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.