L’évadé fiscal avait des complices

 

Le journal Libération a révélé que Carlos Ghosn n’était plus résident fiscal en France depuis 2012. A cette date, pour échapper à l’ISF, il s’était domicilié fiscalement aux Pays-Bas, un des plus importants paradis fiscaux de l’Union européenne. Bruno Lemaire, le ministre de l’économie, suite à ses révélations à fait mine de s’en indigner et demande des « explications à Renault ». Comme si les services des impôts français n’étaient pas au courant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.