Le coup de la panne

En décembre 2011, la direction tenait déjà un discours alarmiste sur le niveau de Free Cash Flow, demandant même de poser un jour de congé le 22 décembre. Résultat : le serrage de vis avait été tellement fort que le Free Cash Flow avait atteint 1 milliard d’euros, doublant son objectif initial.
Cinq mois plus tard, le Free Cash Flow serait négatif. Que la direction ouvre tous les comptes (niveau de trésorerie, flux financiers, rémunération des dirigeants…) et on pourra véritablement juger sur pièce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.