La vraie rupture

Sur son blog, le 25 mai, Carlos Tavares incite chacun à faire preuve de « frugalité ingénieuse » face à la crise, à s’engager dans des « actions de rupture » et à proposer « 3 actions concrètes de réduction des coûts ». En voici donc trois :
– Réduire les salaires des dirigeants : rupture avec les rémunérations scandaleuses du PDG.
– Annuler les 450 millions d’euros de dividendes versés cette année : rupture avec le choix de privilégier l’actionnaire au détriment du salarié.
– Publier les sommes versées au titre de la Prime Performance Groupe (PPG) : rupture avec l’individualisation et l’injustice salariale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.