La revanche des prestataires

La cour d’appel de Toulouse a condamné Altran, « leader mondial en solutions d’Ingénierie », à verser 10 millions d’€ à 300 ingénieurs pour non-paiement d’heures supplémentaires. Les premières procédures ont démarré en 2009. 700 salariés attendent encore un jugement : une justice à deux vitesses faite pour protéger les patrons. Parfois, il y a une faille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.