La fin sans les moyens

Share

Pas de miracle à la rentrée : les parkings sont de nouveau saturés. Il y aurait trop de monde au TCR ? Non, il y a juste un problème d’anticipation de la part d’une direction qui augmente la charge de travail et le nombre de résidents, mais pas les infrastructures. De ce côté-ci, pas de miracle non plus. Et dire que les bâtiments de Renault Rueil sont vides…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.