La dépossession du missionnaire

La direction procède à un nouveau coup de rabot sur les frais de mission : pressions pour ne pas déclarer ses heures de roulage, suppression à partir du 1er juillet du régime de commuter pour les missions à l’étranger de longue durée (avec moins d’aller/retour en France car on est censé partir avec sa famille, et une rémunération en baisse), etc. En mission, on travaille plus. Et plus ça va, plus les compensations diminuent. C’est fait exprès pour inciter les salariés à refuser les missions ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.