Individualisation, piège à c…

En octobre dernier, la direction vantait l’extension de l’individualisation des rémunérations des cadres aux ETAM et la suppression des AGS.
Bilan du plan de promotion des cadres 2011 : 4 % des cadres n’ont eu aucune AI (Augmentation Individuelle). 19 % n’ont eu que 1,5 %. Presque un quart des cadres sont donc en dessous des AGS.
Pour la prime de performance individuelle (dispositif Renault sas), ce n’est guère mieux : 4 % des cadres n’ont rien. 90 % ont eu une prime de 5 % en moyenne, soit l’équivalent environ des 2 primes semestrielles des APR et des ETAM.
Il n’y a qu’une minorité de cadres dirigeants qui s’en tirent. Vu ce bilan, il faut non seulement conserver les AGS, mais les étendre aux cadres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.