Gascon persiste et signe

La semaine dernière, Gaspar Gascon a assumé ses propos sur l’Ingénierie devant les membres du Comité d’Etablissement de Guyancourt. Lors d’une réunion sur l’accord compétitivité, il avait traité de « ringards » les techniciens et ingénieurs qui « n’ont plus les compétences » et « bloquent le système ». Quant à celui qui passe un jalon sans en réunir les conditions, « je le vire » avait-il déclaré. Il assume.

Gascon a aussi confirmé que les mesures de flexibilité de l’accord compétitivité ne concernent pas que les usines. Le directeur de l’Ingénierie prévoit une augmentation de charge de 20 %, mais pas 20 % d’effectif en plus. La compétitivité et la flexibilité, c’est aussi pour l’ingénierie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.