Fléxitélétravail

Un nouvel accord sur le télétravail devrait être validé en janvier 2019. Au menu : deux jours de télétravail par semaine, des dérogations pour obtenir plus alors que l’accord actuel va jusqu’à quatre jours, des jours variables selon ses besoins personnels mais aussi du service, un poste de travail en libre-accès pendant ses absences, des aides financières supprimées… La di-rection profite de l’aspiration au télétravail pour faire des économies et imposer plus de flexibilité. Chez soi ou au bureau, on n’échappe pas à son patron !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.