Et à la fin, ça se termine par un banquet

La résolution visant à empêcher le droit de vote double pour les actionnaires détenant des actions depuis plus de deux ans, a été repoussée à l’AG des actionnaires du 30 avril. Mais qu’est-ce que cela change vraiment ? Ghosn l’a dit lui-même à l’AG : « Il n’y a pas d’esprit de conflit larvé. Au-delà du débat actuel sur les droits de vote double, ce qui est important c’est que nous convergions sur le fond ».
Et pour sceller cette convergence, les représentants de l’État ont approuvé, avec 99,6 % des votants, la résolution sur l’augmentation des dividendes. 560 millions d’euros à se partager, ça crée des liens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.