Enquèt’Haython

Share

Depuis le lancement de l’enquête Hay, la direction suit son taux de participation comme le lait sur le feu. Chaque jour, la société Hay transmet à Renault le nombre de salariés ayant répondu par direction. Des relances sont ensuite cascadées depuis la direction centrale pour traquer les resquilleurs jusque dans les UET ! Le but est d’avoir une participation supérieure à l’an dernier pour que la direction s’en auto-glorifie, sans que cela ne change rien aux problèmes pointés dans l’enquête au vu des derniers plans d’action. C’est comme au Téléthon, sauf que la participation des salariés n’a aucun impact sur la maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.