Dis-moi qui tu fréquentes…

La direction fait présenter dans les réunions d’UET son « guide de prévention de la corruption et du trafic d’influence » à l’usage des « collaborateurs ». Ces derniers sont appelés par Ghosn à faire « preuve d’exemplarité ». Et s’il cessait lui-même d’entretenir d’excellentes relations avec une brochette de dictateurs et de chefs d’Etat corrompus : Poutine, Erdogan, Mohamed VI, Xi Jiping… ? Le business d‘abord, le respect des droits humains après. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.