Un conseil de sourds

A l’Assemblée Générale du 29 avril, 54 % des actionnaires de Renault ont désapprouvé la rémunération de Ghosn. Une première dans une entreprise du CAC 40. Mais le conseil d’administration s’est empressé de la valider ! Ghosn va donc pouvoir toucher 7,2 millions d’euros, en plus de ses 8 millions chez Nissan.
On savait que le conseil d’administration ne repré-sentait pas les salariés. On sait qu’il n’obéit pas aux actionnaires. En fait, c’est le règne de la ploutocratie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.