Chantage à la signature

Des salariés de la DEA-S n’ayant pas signé leur entretien individuel ont reçu un rappel à l’ordre des RH, avec copie aux hiérarchiques jusqu’au N+3, avec la menace à peine voilée que la signature de leur entretien conditionnerait la révision de leur salaire.
De telles pressions sont monnaie courante dans bien des services. Pourtant, rien n’oblige le salarié à signer son entretien… surtout s’il n’est pas d’accord avec son contenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.