Capitaine sabordeur

Les changements annoncés suite au flop de l’affaire d’espionnage se voient autant que les augmentations de salaire. Avec le changement de quelques têtes au Comité Exécutif du Groupe, on prend (presque) les mêmes et on recommence.
Quant au PDG, non seulement il n’est pas question qu’il démissionne mais il demande aux salariés de « serrer les rangs » autour de lui. Interviewé par le journal Les Echos, Ghosn a déclaré, sans rire, que « pendant une crise, un capitaine n’abandonne pas le navire ». Même lorsque le capitaine fait partie de la crise ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.