Boulogne vaut bien une baisse *

Pour que sa rémunération soit approuvée lors de l’assemblée des actionnaires de juin 2018, Ghosn aurait accepté qu’elle soit réduite de 30 %. La baisse serait plutôt de 22 % selon Capital. Ghosn ne toucherait « plus que » 5,5 millions d’euros contre 7 en 2017. Pour survivre, il lui reste son salaire de Nissan (8,7 millions d’euros l’an dernier) et de Mitsubishi (tenu secret). Encore le coup de la baisse !

 

* En référence à “Paris vaut bien une messe”, une formule attribuée à Henri IV qui a dû se convertir au catholicisme pour pouvoir monter sur le trône de France en 1593.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.